2022, l'agilité en mieux

Tous les articles publiés en 2022.

La mise en service

La mise en service

La mise en service est l’action de donner de la valeur aux utilisateurs en déployant une version d’un produit ou service à leur intention.

Le principe fondateur de l’agilité est de mettre fréquemment en service des résultats, à destinations des utilisateurs.

Le prélude

Le prélude

Le prélude est la période — courte — préparant le basculement dans la boucle des sprints. Souvent mal nommée, ignorée la plupart du temps, cette période de démarrage est cruciale pour le succès d'une équipe.

Allez, on décolle ! L’enthousiasme pour commencer les sprints doit être partagé par toute l’équipe.

En mai, j’ai participé à la journée Agilité organisée par l’INSEE. Mon intervention d’une heure a porté sur le prélude. À l’occasion j’ai mis à jour ma présentation, que j’inclus dans ce tuto du prélude.

Le retour du Raid Agile

Le retour du Raid Agile

On veut encore du gâteau.

Le premier Raid Agile a eu lieu en novembre 2014. En quatre ans, avec Pablo Pernot, nous avons organisé dix raids. Organiser et animer un raid, cela demande beaucoup d’énergie. Nous avons préféré la consacrer à d’autres activités : du business, des livres, des collectifs, des fusions, des réflexions, des enfants et petits enfants.

Alors le raid s’était arrêté en juin 2018. Et puis…

Le management agile

Le management agile

Pour devenir agile, le manager doit lâcher prise.

En mai, une journaliste m’a demandé une interview sur l’agilité. C’était pour le magazine en ligne L’express-RH/Management, pas le genre que je lis, mais la journaliste était sympa et j’ai répondu avec plaisir à ses questions.

Son article est paru fin mai, il s’appelle :

Comment devenir un adepte du management “agile” ? Des experts nous répondent

Les fondamentaux

Les fondamentaux

Les fondamentaux, c'est fondamental.

Se focaliser sur l’essentiel. Éliminer les fioritures qui se sont accumulées au fil des ans. Ignorer les sur-couches qui ont fini par dénaturer l’idée de légèreté des débuts.

Il s’agit de revenir aux fondamentaux, dans l’agilité comme dans de nombreux autres domaines. Mais de quoi s’agit-il, les fondamentaux ?

Une charte projet avec CARE

Une charte projet avec CARE

Un outil pour se poser des questions sur la capacité de l'équipe à vivre ensemble, et à s'accorder avec ses parties prenantes.

Quand une équipe va au fond des choses, rencontre des obstacles ou subit des conflits, cela est souvent dû à des désaccords enfouis, qui remontent à l’occasion.

Ce décalage entre les coéquipiers, ou entre l’équipe et son environnement, porte soit sur des valeurs, soit sur une vision du produit à faire, soit sur la façon de travailler ensemble.

Comment y remédier ? En prenant un peu de temps pour discuter des points de vue et trouver un équilibre permettant de travailler en symbiose. L’outil support à cette recherche d’alignement, qui peut servir de charte projet, c’est un canevas, le CARE.

Le rôle de partie prenante

Le rôle de partie prenante

Une partie prenante est une personne intéressée par le résultat donné par l’équipe.

Une équipe agile produit régulièrement un résultat apportant de la valeur. Toutes les personnes concernées par ce résultat constituent – potentiellement – les parties prenantes.

Agilité, de la valeur et des valeurs

Agilité, de la valeur et des valeurs

Aux âmes bien nées la valeur n'attend pas le nombre des années.

On dit que l’agilité est orientée valeur —on cherche à produire de la valeur— et qu’une équipe agile possède des valeurs.

Deux sens différents du mot valeur, un mot qui est largement utilisé (par moi le premier) mais qu’est-ce qu’on fait de cet usage de valeur ? Réflexions.

Ma sélection rock de l'automne 2022

Ma sélection rock de l'automne 2022

Une sélection musicale qui revient chaque saison, je n'oublie pas le nom de mon blog.

Voilà ce que j’écoute le plus en ce moment et vais probablement continuer d’écouter au cours de l’automne qui commence.

Ce sont des albums qui viennent juste de sortir.

Vision partagée

Vision partagée

Le secret d'une vision commune : partir de la vision du sponsor, en tirer la mission de l'équipe et en déduire les objectifs de la prochaine saison. Faciliter sa construction avec des ateliers et faciliter son partage en présentant tout cela sur la charte projet.

Je viens de préparer et animer en équipe (un merci spécial à Violaine) deux sessions d’une demi-journée sur comment la facilitation peut aider à obtenir une vision partagée. L’occasion pour moi de revenir sur cette notion — la vision partagée — sur laquelle, comme beaucoup, j’ai évolué sur le “résultat” attendu et sur la façon de l’obtenir.

La prise de décision collective

La prise de décision collective

Dans une équipe on passe son temps à prendre des décisions. Comment le faire plus efficacement ?

On décide pour agir. Une décision retardée freine l’action, une décision mal prise risque d’être mal comprise. Pour diminuer le nombre et l’importance des conflits et agir malgré l’incertitude, l’équipe réfléchit et améliore sa façon de prendre des décisions.

La décision par consentement

La décision par consentement

Comment un groupe décide collectivement de l'action à mener ? La prise de décision est souvent qualifiée de consensuelle. En fait cela peut cacher du consensus ou du consentement.

Ce dessin d’Etienne Appert figure dans L’art de devenir une équipe agile pour illustrer le chemin d’une équipe vers l’agilité.

Avec le mouvement #MeToo on parle beaucoup de consentement en ce moment.

La décision par sollicitation d'avis

La décision par sollicitation d'avis

Comment un groupe décide collectivement de l'action à mener ? La prise de décision passe souvent par la demande des avis. Le mécanisme qui permet au processus de sollicitation d'avis d'être efficace dans les organisations, c'est la réciprocité.

La technique de décision Advice Process consiste en la formalisation de la sollicitation d’avis. Elle est notamment plébiscitée par Frédéric Laloux dans Reinventing Organizations, qui en fait une innovation clé de l’autogouvernance.

Décider comment décider

Décider comment décider

Bien décider c'est oser, sans demander la permission et en évitant le perfectionnisme.

Quelle technique de délibération utiliser pour prendre une décision collective ? Avec quelle règle d’arrêt ? Comment faire en sorte que la décision devienne une obligation pour l’équipe ?

Voici quelques pistes, avec des exemples.